g a l e r i e  d' a r t  &  d' o b j e t s
n o m a d e

Aujourd'hui

Sophie Sainrapt et Jérôme Bosch

Car il est prouvé que l'on recule si l'on n'avance pas, L'œil de la femme à barbe se lance dans un nouveau projet, toujours au service de l'art et des artistes et crée sa maison d'édition. Le premier titre, consacré au travail de Sophie Sainrapt inspiré de Jérôme Bosch, s'inscrit dans la commémoration en 2016 du 500ème anniversaire de la mort du peintre flamand.

Préface d'Emmanuel Daydé - Textes de Pascal Aubier et Marc Desmazières
Parution début juin 2016Format 21 x 21 cm
Couverture souple avec rabats56 pages
Plus de 50 photographies couleur d'oeuvres (gravures, dessins, céramiques)
Disponible très prochainement en librairies

Disponible dès maintenant par correspondance :
Tarif public 15 € - port en sus 4€
Tarif de soutien 50 € - port offert - avec une gravure spécialement tirée à 20 exempaires par l'atelier Pasnic - 20 x 20 cm - carborudum rehaussée main (voir reproduction ci-dessus). Il en reste encore quelques unes !

Acheter le livre

Ce livre a une double histoire.
Celle, tout d'abord, de la rencontre entre Sophie Sainrapt et Jérôme Bosch. La représentation fantasque que le peintre flamand fait de la nudité, du sexe et de l’assouvissement des désirs sont autant de thèmes que Sophie Sainrapt - artiste de la sensualité et de la jouissance - décline dans son travail depuis 20 ans. Cette affinité s’exprime dès 2000 avec les monotypes l'Enfer, lors de l’exposition Jardin des délices à l’Orangerie du Luxembourg, sous le commissariat d’Emmanuel Daydé ; puis vient une remarquable série de céramiques inspirées du fameux triptyque. La découverte de La vision de Tondale inspire Sophie pour la création d'un ensemble de gravures - véritables zooms sur l’oeuvre de Bosch - que Marc Desmazières et sa plume irrévérencieuse illustrent d'« haïculs » pour le livre d’artiste qui sort de l' atelier Pasnic. De nouvelles céramiques peintes voient le jour, plats et assiettes devenant autant d'invitations à la dégustation des plaisirs défendus... En 2016 enfin, elle se rend à Hertogenbosch, la ville natale de son inspirateur, pour la célébration du 500ème anniversaire de sa mort. La boucle est bouclée, ou peut-être pas...
La deuxième histoire est celle de la rencontre en 2013 entre cette même artiste et une galeriste débutante, quoique très mature. Une forme de « coup de foudre » humain et artistique les saisit et un tandem complice se forme, à la faveur de plusieurs expositions dont deux personnelles. Quand la galeriste, aguerrie et faisant preuve de toutes les audaces, décide sur un coup de tête - presque - d'ajouter l'édition à la palette de propositions qu'elle met au service des artistes, il va de soi que c'est à Sophie Sainrapt qu'en reviennent primeur et primauté !
Pour votre plaisir, celui de vos yeux et de votre esprit, ce premier titre d'une maison d'édition naissante qui n'a pas fini de vous en faire voir de belles...

Sont présenté(e)s les artistes suivant(e)s:
Infos pratiques

● Prochainement en librairie
disponible par correspondance